Un peu d’histoire sur l’ile Maurice

Il a souvent été supposé que l’île Maurice a été découverte par les Arabes, qui a nommé l’île Dina Harobi. La première preuve historique de l’existence d’une île aujourd’hui connue comme l’île Maurice se trouve sur une carte produite par le cartographe italien Alberto Cantino en 1502. Cantinomontre trois îles qui sont censées représenter des Mascareignes (Réunion, Maurice et Rodrigues) et appelle Dina Margabin, Dina Harobi et Dina Morare. Ce qui est connu est que le monde arabe médiéval appelé l’Océan Indien l’île région Waqwaq (voir l’article complet).

Marins portugais (1507-1513)

Maurice a été découvert et visité par les Portugais entre 1507 et 1513. Une carte du monde officielle par Diogo Ribeiro décrit « d’ouest en est, la première île, » »Mascarenhas, la seconde, » »Santa Apolonia et la troisième, »Domingue Froiz ». Les trois îles (Réunion, Maurice et Rodrigues) ont été découvertes quelques années plus tôt par hasard lors d’une expédition d’exploration de la côte du golfe du Bengale dirigé par Tristão da Cunha. L’expédition a couru dans un cyclone et a été forcée de changer de cap. Ainsi, le navire » »Cirne de l’Pereira Diogo Fernandescapitaine, entré en vue de la Réunion, le 9 Février 1507. Ils ont appelé l’île Santa Apolonia (« Saint Apollonia») en l’honneur du saint de ce jour. Maurice a été découvert au cours de la même expédition et a reçu le nom de » »Cirne et Rodrigues celle de Diogo Fernandes » ». Cinq ans plus tard, les îles ont été visitées par Dom Pedro Mascarenhas de qui a quitté le Mascareignes nom pour toute la région. Les Portugais n’ont pris aucun intérêt dans ces îles isolées. Ils étaient déjà établis en Asie à Goa,sur la côte de Malabar, sur l’île de Ceylan (aujourd’hui Sri Lanka) et sur la côte malaisienne.Leur base principale est l’Afrique, au Mozambique, par conséquent les navigateurs portugais préféré utiliser le canal du Mozambique pour aller en Inde. Les Comores au nord s’est avéré être un port bien plus pratique d’appeler. Par conséquent, aucune colonie permanente n’a été établie sur l’île par les Portugais.

Marins hollandais (1598-1637)

Carte néerlandaise d’une côte de l’île Maurice. En 1598, une expédition hollandaise composée de huit navires appareiller du port de Texel (Pays-Bas) sous les ordres des amiraux Jacques Cornelius Van Neck et Van Wybrandt Warwyck vers le sous-continent indien. Les huit navires couru dans les intempéries après le passage du Cap de Bonne Espérance et ont été séparées. Trois ont trouvé leur chemin vers le nord de Madagascar alors que les cinq autres se sont regroupés et navigués en direction sud. Le 17 Septembre, les cinq navires sous les ordres de l’amiral Van Warwyck entrée en vue de l’île. Le 20 Septembre, ils entrèrent dans une baie abritée laquelle ils donnèrent le nom de «Port de Warwick» (nom actuel est « Grand Port »). Ils ont atterri et ont décidé de nommer l’île « Prins Maurits van Nassaueiland », après le prince Maurits (version latine: Maurice) de la maison de Nassau, le stathouder de Hollande, mais aussi après que le navire principal de la flotte qui a été appelé « Maurice”. Des ce jour, seul le nom est resté Ile Maurice. Le 2 Octobre, les navires ont pris la mer à nouveau vers Bantam.

Dès lors, l’île « Port de Warwick» a été utilisé par les Hollandais comme une escale après de longs mois en mer.. En 1606, deux expéditions sont venues pour la première fois à ce qui allait devenir Port-Louis dans la partie nord-ouest de l’île. L’expédition, composée de onze navires et 1357 hommes sous les ordres de l’amiral Corneille est venu dans la baie, qu’ils ont appelé « Rade des Tortues » (signifiant littéralement port de la Tortue), car le grand nombre de tortues terrestres qui s’y trouvaient.

Depuis cette date, les marins hollandais ont transféré leur choix « Rade des Tortues», comme le port. En 1615, le naufrage et la mort du gouverneur de Pieter Both, qui revenait de l’Inde avec quatre navires richement chargés dans la baie, a fait la route paraitre un peu maudite être considéré comme maudit par les marins hollandais et ils ont essayé de l’éviter autant que possible. Dans l’intervalle, les Britanniques et les Danois ont commencé à faire des incursions dans l’océan Indien. Ceux qui ont débarqué sur l’île librement coupée et emportée avec eux le cœur du bois précieux de l`ébénier, puis trouvent à profusion sur toute l’île.

Règle Anglaise (1810-1968)

En dépit de la seule victoire navale française (pendant les guerres napoléoniennes) de la bataille de Grand Port, le 19 et le 20 août 1810 par une flotte commandée par Pierre Bouvet, Maurice a été capturé le 3 Décembre 1810 par les Britanniques sous le Commodore Josias Rowley. Leur possession de l’île a été confirmée quatre ans plus tard par le traité de Paris (1814). Institutions françaises, y compris le code napoléonien de droit, ont été maintenues. La langue française était à ce moment encore plus largement utilisée que l’anglais.L’administration britannique, qui a commencé avec Robert Farquhar comme gouverneur Townsend, a été suivie par de rapides changements sociaux et économiques. Un des événements les plus importants a été l’abolition de l’esclavage sur le premier Février 1835. Les planteurs ont reçu une indemnité de deux millions de livres sterling pour la perte de leurs esclaves qui avaient été importés d’Afrique et de Madagascar pendant l’occupation française.Créoles mauriciens font remonter leurs origines aux propriétaires de plantations et des esclaves qui ont été amenés à travailler les champs de sucre. Les Indo-Mauriciens sont des descendants des immigrants indiens qui sont arrivés au 19ème siècle par l’Aapravasi Ghat pour travailler comme ouvriers sous contrat après que l’esclavage a été aboli en 1835. Inclus dans la communauté indo-mauricienne sont musulmans (environ 17% de la population) du sous-continent indien. L’élite franco-mauricienne contrôle presque toutes les grandes plantations de sucre et est active dans les affaires et bancaires. Comme la population indienne est devenue numériquement dominante et la franchise de vote a été étendue, le pouvoir politique passait de la Franco-Mauriciens et leurs alliés créoles aux l’Indo-Mauriciens.Sir George Ferguson Bowen a été gouverneur de 1879 à 1883.Des conflits surgirent entre la communauté indienne (surtout de travailleurs de canne à sucre) et les Franco-Mauriciens dans les années 1920, conduisant à plusieurs – décès – principalement indiens. Après cela, l’Ile Maurice Labour Party a été fondé en 1936 par Maurice Cure de sauvegarder les intérêts des ouvriers. Cure a succédé un an plus tard par Emmanuel Anquetil qui ont essayé de gagner le soutien des travailleurs du port. Après sa mort, Guy Rozemond a pris la direction du parti.

L’independence

Maurice est devenu un Etat indépendant le 12 Mars 1968, avec le monarque britannique, Elizabeth II, représentée en tant que chef d’Etat du gouverneur général. Le dernier gouverneur, sir John Shaw Rennie a été le premier gouverneur général jusqu’au 27 août 1968.1969 a vu l’émergence du Mouvement Militant Mauricien, dirigé par Paul Bérenger. Le MMM a été fondée en 1969 et avait pour président et secrétaire, Heeralall Bhugaloo et Paul Bérenger respectivement. Le MMM a gagné sa première élection dans une circonscription par voie d’élection du n ° 5 en élisant Virasawmy Dev. Jusqu’en 1982, Sir Seewoosagur était Premier ministre, son parti travailliste en coalition avec PMSD Duval. En 1982, la coalition de Mouvement Militant Mauricien Mauricien / Parti Socialiste est arrivé au pouvoir dans une victoire électorale écrasante, avec Sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre et Harish Boodhooque le vice-premier ministre. La coalition divisée en 1983, avec Anerood Jugnauth formant le Mouvement Socialiste Mauricien (MSM), qui est devenu le parti au pouvoir, avec Jugnauth comme Premier ministre. Sir Seewoosagur est ensuite devenu gouverneur-général.Après la mort de Sir Seewoosagur, d’abord Sir Satcam Boolell, puis le fils de Sir Seewoosagur, Navin Ramgoolam, lui a succédé comme chefs de file du MLP. Cependant, le MLP et PMSD ont été défaits à l’élection de 1991, qui a vu Sir Anerood Jugnauth réélu sous un gouvernement MMM / MSM.En Décembre 1991, la Constitution a été amendée pour faire de Maurice une république au sein du Commonwealth. Maurice est devenu une république le 12 Mars 1992, avec le dernier gouverneur général, Sir Veerasamy Ringadoo, en tant que président intérimaire. Il fut remplacé par Cassam Uteem le Juin 30 juin 1992.Navin Ramgoolam, a dirigé une coalition MMM-MLP à la victoire aux élections générales de 1995, en remplacement de Sir Aneerood Jugnauthcomme Premier ministre, un poste de ce dernier avait occupé pendant 13 ans. La coalition gouvernementale divisée en 1997, avec le MMM va revenir à l’opposition et Navin Ramgoolam, en restant sur le Premier ministre.

Aller plus loin dans la lecture :

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s